Une récolte qui démarre sur les chapeaux de roues

Le top départ est lancé pour la récolte, nous commençons avec Red-Elstar qui a mûri à grande vitesse avec la chaleur de ces derniers jours.

La chaleur a aussi été synonyme de sécheresse, et celle-ci dure depuis le mois de juin, sans compter celle moins visible de l’hiver précédent pendant lequel les réserves en eau n’ont pu se reconstituer. Nous avons vu apparaître sur nos poiriers le phénomène de folletage : les arbres perdent plus d’eau par évapotranspiration (transpiration des arbres par le feuillage) qu’ils ne peuvent en absorber par les racines. Les feuilles se dessèchent, c’est l’automne avant l’heure.

Ce qui pose deux soucis : celui du nourrisement des fruits jusqu’à leur récolte car il faut une quarantaine de feuilles par fruit pour une alimentation correcte, et celui de l’induction florale pour la récolte de l’année prochaine. Cette induction a lieu à l’automne et si nous manquons trop d’eau, l’arbre « programmera » moins de fruits pour l’année prochaine.

Folletage sur Comice